« La polar attitude s’est subitement emparée de moi »

Maud Selig, dans « Si tu savais », nous interroge : « Quelle est votre plus grande frayeur ? Ne vous êtes-vous jamais posé la question ? » Ce qui est certain, c’est qu’après avoir lu son extrait, vous ne regarderez plus les quais de gare de la même manière… Rencontre avec une fan de polars.

Qui êtes-vous Maud Selig ?

Je suis professeur des écoles et passionnée de littérature. J’aime plus particulièrement les romans jeunesse et les polars.

L’écriture, une passion, un besoin, une envie ?

Les 3 mon capitaine :) L’écriture est un exercice délicat, périlleux et si précieux.

Comment vous est venue l’idée de votre livre ?

Sur le quai de la gare, j’attendais mon train, inquiète je ne sais pourquoi. La polar attitude s’est subitement emparée de moi et j’ai commencé à ébaucher un début de roman.

Quel livre emporteriez-vous sur une île déserte ?

« Il y a un garçon dans les toilettes des filles » de Louis Sachar, mon roman jeunesse préféré. Toutes les émotions y sont savamment éprouvées. Je le lis chaque année à mes élèves qui le plébiscitent. Succès assuré.

Quel est le dernier livre que vous avez-lu ?

« L’hypnotiseur » de Lars Kepler, offert par une amie qui me connaît trop bien. Une belle découverte venue du froid.

Pour frissonner (de plaisir littéraire), on vous invite à découvrir l’extrait de « Si tu savais ». Objectif 100 BUKKU !

Les cookies nous permettent de vous proposer nos services plus facilement. En utilisant nos services, vous nous donnez expressément votre accord pour exploiter ces cookies. En savoir plus